L’ AERODEN 40 tenu en laisse!

Il est indispensable d’ arrimer son avion lors du démarrage et réglage du moteur.

Après avoir fait le tour de ce qui était réalisé dans les différends clubs, je ne trouvais pas de système qui correspondait à mon besoin. Je voulais un système léger, facilement transportable, peu encombrant facile à mettre en oeuvre et  ne dépassant pas du sol.

Je me suis donc rabattu sur la laisse de chien avec une "ancre" un peu spéciale et un crochet sur l’ avion.

DSCF2865
L’ ancre un peu spéciale qui est légèrement inclinée pour que la résultante des force tende à l’enfoncer
DSCF2869
l’ avion en laisse, choisir une laisse assez grosse pour  qu’ elle ne fasse pas élastique
DSCF2867
L’ anneau à ouverture rapide de la laisse est passé dans le crochet de l’ avion
DSCF2871
Le système vu du dessous la poignée de la laisse est tenue par des colliers pour câble  électrique, les pointes ont été remplacées par des vis métalliques de 3mm. 
DSCF2870
Des pointes de 140mm sont encastrées dans les tasseaux qui eux-même sont montés sur des charnières "piano".
DSCF2864
On déplie l’ ensemble, on le positionne à l’ endroit voulu, on termine par l’ enfoncé complètement avec un pied.
DSCF2862
Le système est plié et accroché sur la caisse de terrain par des pitons.
DSCF2873
Attention, le montage du crochet sur l’ avion doit être solide, le plus: il sert de patin. Il est en C.A.P. de 12/10 
Crochet
Sur le dessous du fuselage, du C.T.P. de 1mm est collé, celui-ci servira d’ assise au crochet. Deux ronds de hêtre de 8mm sont mis en place en travers du fuselage, ils accueilleront les vis de fixation du crochet.

 

DSCF2785 Sur cette photo on distingue la laisse.

Alors pour votre sécurité n’ hésitez pas à tenir votre avion en laisse ! 

Calage du moteur MDS 40

Aujourd’hui j’ ai effectué le 5ème vol, le moteur n’ a pas calé. A la suite de la séance de vol précédente, j’ ai fais des recherches sur la carburation. En effectuant des mesures sur la prise pression du pot d’ échappement j’ ai mesuré 600mm de CE (c’ est équivalent à un réservoir qui serait situé 600mm plus haut que le carburateur) ce qui explique les calages précédents. En effet, le pointeau principal était ouvert à un tour (au lieu de 3 tours sans pressu.)du fait de cette pressurisation élevée. Lors du passage de ralenti à plein gaz, l’ alimentation en carburant est trop faible, le moteur n’ accélère pas, la pressurisation n’ augmente pas, le mélange est trop pauvre, le moteur cale.

J’ ai donc supprimé la pressurisation et aucun problème de carburation lors de ce 5ème vol.

 

aéromodélisme et électronique par AERODEN

Publicités
Cet article a été publié dans Aéromodélisme. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s