Le moto-delta en vol:

Par cette belle matinée de septembre, je profite que le vent soit dans l’axe de la piste 06 pour essayer de nouveau mon moto-delta qui manquait de puissance lors des derniers essais, il n’avait pu décoller.

Motodelta_décollage Motodelta_rotation motodelta_virage_droite
Mise des gaz axe de piste Le décollage s’est fait au 3/4 de la piste , ça vole! Léger virage vers la gauche, ça tourne doucement. Virage à droite 270° pour revenir axe de piste vent arrière, c’est bon mais c’est vraiment lent pour tourner.
motodelta_passage__vent_arrière motodelta_passage__vent_debout motodelta_vue_arriere
Passage vent arrière, c’est super pour la vue mais le pilotage n’est pas aisé du fait qu’il n’y a pas de commande de roulis, la dérive est efficace mais ça part en dérapage. Après un demi tour par un virage dérapé, passage face au vent, essai en tangage, la profondeur n’est pas sensible, il est impératif de piloter à la puissance moteur. Moteur au ralenti, la finesse doit être de l’ordre de 3 à 4. Pour les yeux, une vue sympathique, c’est vraiment génial. Pour le pilote c’est pas très simple, à 30 ou 50m il s’en tire, mais il pense déjà à l’atterrissage. Cela fait 3mn de vol, il vaut mieux avoir du carburant pour éventuellement remettre les gaz. 
motodelta_derapage motodelta_crash motodelta_degats
Le moto-delta dans le dernier virage pour l’atterrissage, on voit très bien la dérive braquée à fond, le vent qui vient de la droite pousse le moto-delta dans un dérapage vers la gauche. Ce dérapage fini par s"’arrêter mais repart dans l’autre sens comme un pendule très lent. Le contact avec la piste se fait avec une vitesse transversale de dérapage trop importante, c’est la destruction du mât support moteur et voile. le pilote grâce à son harnais 5 points est indemne!!!!. Dans le choc, le moteur tournant au ralenti, l’hélice a entamé le fuselage.

 

Conclusion: Je suis très heureux de ce vol, utiliser un cerf volant acrobatique comme aile était pour moi un objectif, le centrage est à 11% de la corde moyenne, pour une masse de 1980g réservoir plein et une charge de 40g/dm². Le moteur est un 4.6cm3 avec une hélice propulsive de 10×6, le pot d’échappement de ma fabrication est très efficace sans empiéter sur la puissance. Malgré la casse à l’atterrissage, je tire beaucoup d’enseignement sur cette réalisation. Pour l’instant, je vais mettre de côté ce moto-delta, mais je vais certainement le modifier pour mettre une commande de roulis, il faut déplacer le centre de gravité dans les virages.

Merci à Marry pour ses merveilleuses photos

A bientôt pour d’autres aventures.

aéromodélisme et électronique par AERODEN – Windows Live

Publicités
Cet article a été publié dans Reportage. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s